Témoignage d’un battant : Pierre

Partagez sur :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
IMG_20211223_110921 2

Je m’appelle Pierre, j’ai 25 ans. Je suis originaire du Pays de Montbéliard et suis atteint de bipolarité.

Qu'est-ce que la bipolarité ?

C’est une pathologie encore trop peu connue et souvent mal comprise. Elle se caractérise par des oscillations d’humeur, c’est-à-dire, un passage par deux phases : la mélancolie (baisse d’énergie, perte d’appétit, idées noires voire suicidaires) et l’euphorie (énergie débordante, diminution du temps de sommeil, impression d’invincibilité, comportement dangereux).

 

Les éléments déclencheurs sont, la plupart du temps, les chocs émotionnels. La consommation de stupéfiants ou toutes autres substances addictives peuvent également amorcer cette maladie.

« Mon parcours scolaire a été assez chaotique »

Je suis suivi par une psychiatre depuis trois ans. Avant elle, mon suivi médical était plus que laborieux et grâce à elle, nous avons repris le diagnostic à zéro : cela a permis de réduire ma consommation de médicaments, mais aussi d’avoir un suivi et une écoute véritablement différente de celle que j’ai pu avoir par le passé.

Après avoir obtenu mon Bac STI2D (Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable), j’ai enchainé sur un DUT dans les mêmes domaines, que j’ai dû arrêter au bout d’un an, puisque cela me demandait beaucoup trop d’efforts et d’énergie.

Je me suis ensuite orienté vers un BTS Systèmes constructifs bois et habitat, au lycée du bois à Mouchard ; j’ai malheureusement interrompu ma formation un mois avant les examens, car je traversais une période de dépression.

Enfin, j’ai voulu me lancer dans une formation de moniteur-éducateur, mais de part ma pathologie, ce cursus a été très compliqué pour moi, surtout sur le plan émotionnel. Dans ce domaine, on est constamment confronté à des situations difficiles sur le plan social.

Quand la réussite fait suite aux difficultés scolaires

Ayant eu des difficultés durant mon cursus scolaire, je suis entré rapidement dans le monde du travail. Je me suis dirigé vers le secteur de la vente, auprès de plusieurs grandes enseignes comme King Jouet, Leroy Merlin, Maisons du Monde etc. Au total, une quinzaine de contrats.

Au départ, j’informais les recruteurs et mes responsables de ma pathologie, pour ensuite ne plus rien leur dire, puisqu’il y a eu beaucoup d’animosité et de peur de leur part.

S’en est suivie une période assez difficile, car voyant les incompréhensions liées à ma pathologie chez les recruteurs, je me suis très vite refermé sur moi-même.

Une de mes amies, avec qui j’ai gardé contact depuis ma formation de moniteur-éducateur, a tout fait pour me motiver et me convaincre de postuler chez VIPP & Philippe.a

C'est une véritable chance !

J’ai intégré l’entreprise au mois d’avril, après avoir réussi mes tests avec un certain succès. J’ai notamment apprécié la réactivité avec laquelle on m’a recruté ainsi que mes premiers jours au sein de l’entreprise : chacun a pris le temps de se présenter, de m’accompagner et de tout mettre en œuvre afin que je me sente le mieux possible.

Je suis très heureux d’avoir intégré VIPP & Philippe. Les valeurs de notre entreprise sont pour moi très importantes et devraient être un exemple pour beaucoup d’autres structures.

« Je suis ravi d'apporter quelque chose à cet écosystème »

Notre association Action Philippe Streit me permet également de me sentir à la fois compris, mais aussi d’avoir repris ma vie en main. Je viens travailler tous les jours en étant persuadé que j’apporte quelque chose à cet écosystème.

Je tiens à remercier très sincèrement Bernard, pour qui j’ai beaucoup d’admiration. Sa grande humanité et sa simplicité m’ont beaucoup ému dés mon arrivée.

Un grand merci également à toute l’équipe qui nous permet, chaque jour, de nous épanouir dans notre travail !  è

bling
it up

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.