Témoignage de battante : Jennifer

Partagez sur :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Je m’appelle Jennifer, j’ai 30 ans et j’ai été couturière en maroquinerie de luxe pendant 5 ans, à Valdahon.

Le 23 janvier 2015, j’ai subi un accident de la route, sur le chemin du travail. Suite à cela, les premières douleurs sont apparues et aucun diagnostic n’a pu être établit pendant plus de 3 ans.

Une réorientation professionnelle inévitable

J’ai donc décidé d’arrêter mon métier de couturière, pour m’orienter vers la vente en boulangerie, en décembre 2015.

Suite au décès de mon patron, j’ai été licencié en novembre 2016.

Ayant toujours été active, en mai 2017, j’ai décidé d’ouvrir un commerce de proximité, à Goumois, près de la frontière suisse.

Le diagnostic révélé

Les douleurs ne faisaient qu’augmenter et très rapidement, une inflammation à l’œil est apparue, j’ai donc été hospitalisée.

On m’a fait une prise de sang génétique, qui m’a déclaré positive au gène HLA B27. C’est un gène qui peut transmettre des maladies auto-immunes.

En janvier 2018, j’ai failli perdre mon œil gauche, suite à deux inflammations. J’ai donc décidé de cesser mon activité.  

Suite à des examens plus poussés, j’ai consulté une rhumatologue qui m’a diagnostiqué une maladie auto-immune : une spondylarthrite ankylosante.

Suite à cela, j’ai démarré un traitement à base d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens, pour poursuivre vers un traitement en biothérapie ; c’est une chimiothérapie, à faible dose et bio ; c’est réellement miraculeux pour moi !

Je fais mes injections en totale autonomie depuis fin juin 2021, ce qui m’évite d’aller à l’hôpital.

Trouver des moyens pour se reconstruire

Afin de mieux accepter ma maladie, j’ai intégré l’association Courir contre la spondylarthrite France, où j’organise différents évènements et sorties, pour aider les autres à améliorer le quotidien avec la maladie.

J’ai rencontré beaucoup de difficultés pour retrouver un emploi, de part ma pathologie et fin 2020, j’ai postulé chez VIPP & Philippe, et j’ai intégré l’entreprise pour une formation de chargée de satisfaction client. J’ai signé un CDD pour le même poste le 29 avril 2021.

Je suis vraiment heureuse d’avoir intégré cette entreprise et de pouvoir profiter des différentes activités proposées par l’association Action Philippe Streit. L’hypnothérapie et la kinésithérapie qui me font notamment beaucoup de bien.

C’est très important pour moi de faire connaître cet écosystème unique en France. C’est une manière de remercier Bernard, Françoise et toute l’équipe à l’origine de ce projet car l’association permet à des battants de retrouver le sourire au quotidien et de se reconstruire.

bling
it up

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.