Témoignage d’une battante : Valérie

Partagez sur :

Je m’appelle Valérie, j’ai 52 ans, je suis originaire de Montbéliard et j’habite à Médière. J’ai 3 enfants.

« Heureusement, je n'ai aucun traitement au quotidien. »

Je suis atteinte de deux cancers. L’un s’est déclaré en 2006 et l’autre en 2012. Aujourd’hui, la fatigue est assez présente. Je ne peux également pas porter de lourdes charges ou faire des mouvements trop répétitifs. Heureusement, je n’ai aucun traitement au quotidien. Par contre, cela nécessite un suivi très régulier afin de surveiller l’évolution de la maladie.

Un parcours professionnel diversifié

J’ai eu plusieurs activités professionnelles au cours de ma vie. Malgré des douleurs au niveau des bras, j’ai eu plusieurs emplois en tant qu’hôtesse de caisse au sein de différentes enseignes.

En janvier 2018, et grâce à la BGE de Belfort, association d’aide à la création d’entreprise, qui accompagne et soutient les entrepreneurs, j’ai ouvert une micro-entreprise, j’étais prothésiste ongulaire. Je gérais seule ma société, je me déplaçais chez les clients. Cela a duré deux ans, mais j’ai dû me résoudre à y mettre un terme.

Peu après, j’ai intégré l’équipe du magasin Cora à Montbéliard pendant un an, en tant qu’hôtesse de caisse. C’est un métier plutôt éprouvant et incompatible avec ma maladie, j’ai donc décidé d’arrêter.

À la même période, sur Facebook, j’ai découvert l’entreprise VIPP & Philippe. J’ai donc décidé de déposer ma candidature. Mais il y avait le problème de la distance puisqu’à l’époque, j’habitais à Sochaux et faire le trajet tous les jours jusqu’à Anteuil, me paraissait compliqué.

Par la suite, j’ai obtenu un poste d’hôtesse de caisse à la jardinerie Potiez de Montbéliard. Tout comme les fois précédentes et à cause de mes douleurs et de ma fatigabilité, j’ai décidé d’arrêter. 

« Travailler ici est une véritable opportunité pour moi, c’est comme un second souffle ! »

Je suis titulaire d’une RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé), depuis le début de mon parcours professionnel et je suis suivie par Cap Emploi dans mes démarches. Après avoir quitté la jardinerie, on m’a alors proposé de postuler de nouveau chez VIPP & Philippe, j’ai tout de suite accepté. Par chance, j’ai réussi les tests et j’ai intégré l’équipe en décembre 2021.

Travailler ici est une véritable opportunité pour moi, c’est comme un second souffle !

J’apprécie la bienveillance et la compréhension de la part de chacun. Du fait de ma pathologie, j’ai ressenti le besoin de travailler à 80 %, ce qui a été accepté. Grâce à cela, aujourd’hui, je me sens plus à l’aise au travail.

Je ne participe pas aux activités mises en place par Action Philippe Streit pour le moment. Par la suite, j’aimerais essayer la réflexologie plantaire. Avec la création du centre médico-sportif, j’ai également hâte de pouvoir profiter du bassin de balnéothérapie.

Je tiens à remercier toute l’équipe, grâce à laquelle nous travaillons dans un cadre chaleureux et bienveillant. 

Vente de chocolats de Pâques

bling
it up

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.